Archives de catégorie : Multimedia

Message d’erreur minidlna pour le scan des médias

Pour forcer le scan des médias avec  le serveur minidlna, il faut lancer la commande suivante:

/etc/init.d/minidlna force-reload

Par  contre on obtient dans les logs le message d’erreur suivant:

tail /var/log/minidlna.log
[2012/11/11 10:17:56] inotify.c:195: warn: WARNING: Inotify max_user_watches [8192] is low or close to the number of used watches [6] and I do not have permission to increase this limit.  Please do so manually by writing a higher value into /proc/sys/fs/inotify/max_user_watches.

Pour corriger:

echo 100000 > /proc/sys/fs/inotify/max_user_watches (mais n'est pas gardé en cas de redémarrage)

Pour conserver la valeur après un reboot:

echo fs.inotify.max_user_watches=100000 | tee -a /etc/sysctl.conf; sysctl -p

Installer une tablette virtuelle android 4.0.4 dans VirtualBox

Le projet Android-x86 permet de faire tourner une tablette sous Android sur un PC. Il est possible de l’installer en dur sur un PC ou encore dans une machine virtuelle type Virtualbox.

Dans ce billet, je vais traiter l’installation dans une machine virtuelle sous VirtualBox

Je passe l’installation de VirtualBox. Pour installer la tablette virtuelle, après plusieurs recherches, j’ai utilisé une image VirtualBox déjà prête. il suffit ensuite de l’installer par le menu: Fichier -> Importer une application virtuelle.

J’ai laissé les options par défaut, celles-ci peuvent être modifiées par la suite avec le bouton configuration.

J’ai en particulier ajouté un peu de RAM vidéo (passé à 12 Mo) et surtout pour la carte réseau configurée en « Accès par Pont » au lieu du « NAT ». Le NAT fonctionne parfaitement mais c’est l’installation des apps Google qui posait souci, celles-ci refusant tout simplement de s’installer. Pour affecter l’adresse IP à la Tablette, un serveur DHCP fait l’affaire, ceci est disponible sur toute BOX ou Routeur X ou Y.

J’ai trouvé l’image de la machine virtuelle un Android ICS 4.0.4 patché ARM et possédant quelques apps Google La référence: buildroid_vbox86t_4.0.4_r1.1-20120610b_gapps_houdini

L’importation est très rapide, le lancement tout autant.

Une fois lancée, il faut la paramétrer dans sa langue, cliquer sur les différents boutons comme le TimeZone. Il n’est pas nécessaire de saisir un compte Google, la tablette pourrait même si l’on veut être utilisée de façon anonyme, mais cela ne présente pas trop d’intérêt. La principale utilisation étant de pouvoir en faire le tour avant d’invertir dans un achat physique.

Tout fonctionnait parfaitement, installation d’application, connexion sur Gmail, etc…..

Le seul petit souci venait du clavier physique du PC car la tablette possède son clavier Virtuel comme toute tablette, mais il est possible d’utiliser le clavier du PC, car piloter le clavier virtuel à clics de souris, j’avoue que ce n’est pas top.

Malgré avoir choisi un clavier français, celui-ci restait désespérément en Qwerty et non en Azerty ce qui est franchement galère même si on finit par s’y habituer.

Je me suis fortement inspiré de ces deux liens pour faire la manip.

http://www.kandroid.org/online-pdk/guide/keymaps_keyboard_input.html et celui-ci http://www.jordimir.com/2012/06/19/installer-android-sur-pc-netbook/

Pour la mise en œuvre voila ma méthode.

Dans un premier temps, j’ai téléchargé une image iso de SystemRescueCd

J’ai ajouté cette image dans la configuration de la machine Android, « ajouter un Lecteur CD/DVD » si ce n’est pas déjà fait, puis « Choisir un fichier CD/DVD virtuel ».

J’ai démarré sur ce liveCD, choix 1, et lang FR, une fois le LiveCD lancé, je donne un mot de passe à root (passwd…)

J’ai ensuite téléchargé le fichier zip contenant le Clavier Azerty à l’adresse suivante: http://code.google.com/p/eee-qwertz/

J’ai monté dans le LiveCD la partition Android contenant la racine /system, soit sda6 pour moi.

mount /dev/sda6 /mnt/backup

Pour la suite des commandes c’est ici:

unzip eee-qwertz_0.2_r38.zip -d clavier
cd clavier/
ls -la
scp azerty_fr_FR.kcm root@192.168.0.126:/mnt/backup/usr/keychars/.
scp azerty_fr_FR.kl root@192.168.0.126:/mnt/backup/usr/keylayout/.
scp azerty_internal.idc root@192.168.0.126:/mnt/backup/usr/idc/AT_Translated_Set_2_keyboard.idc
umount /mnt/backup

J’arrête la machine vituelle et je retire le CD live.

Démarrage normal la machine Android virtuelle, et vérification du clavier dans le navigateur, tout fonctionne, « a », « q », « m », « , » et même le pavé numérique.

 

Couper une image iso en plusieurs fichiers

Si vous êtes en FAT 32 et que vous devez copie une image iso de plus de 4Go, if faut couper le ficher en plusieurs morceaux, à faire avec dd.

dd if=fichier_sup_4G.iso of=fic1 bs=1G count=2

dd if=fichier_sup_4G.iso of=fic2 bs=1G skip=2

Ceci va créer 2 fichiers de 2Go environ

Pour les remettre en un seul fichier:

cat fic1 fic2 > nouveau_fic_4G.iso

XBMC pour Maverick Ubuntu 10.10

La version béta 4 de xbmc est désormais disponible pour Ubuntu 10.10

Pour ceux qui ne connaissent pas le produit, Xbmc est une superbe interface multimédia permettant de lire tout type de contenu, DVD, CD, Mp3.

La lecture peut se faire directement sur le disque dur du PC, mais également à travers le réseau local avec de nombreux protocoles comme samba, upnp, etc… Pour plus d’infos, le lien vers le produit: http://xbmc.org/

Pour l’installation sur Ubuntu Maverick, il faut ajouter les sources PPA-SVN

deb http://ppa.launchpad.net/team-xbmc-svn/ppa/ubuntu maverick main
deb-src http://ppa.launchpad.net/team-xbmc-svn/ppa/ubuntu maverick main

sudo apt-get update && sudo apt-get install xbmc

Pour la clé:  sudo apt-key adv –keyserver keyserver.ubuntu.com –recv-keys 2BBD133164234534

Attention: Ce n’est pas encore une version stable.

VLC 1.1.3 Ubuntu Lucid

Pour obtenir la dernière version de VLC, il faut modifier les sources.list

L’ancien PPA c-korn ne fonctionne plus, il faut le remplacer par n-muench

# VLC
deb http://ppa.launchpad.net/n-muench/vlc/ubuntu lucid main
deb-src http://ppa.launchpad.net/n-muench//vlc/ubuntu lucid main

et pour la clé

sudo apt-key adv –keyserver keyserver.ubuntu.com –recv-keys A6804EA8EAE0D85C

Installer un scanner réseau

Le But: Installer un scanner réseau afin que les PC du réseau local puissent l’utiliser.
Le scanner est un Epson 1250 USB et le serveur de scanner sera un Centos 5.3

On vérifie les logs au branchement du scanner sur le serveur.

Aug 21 20:32:18 openvz kernel: usb 1-1: new full speed USB device using uhci_hcd and address 3
Aug 21 20:32:18 openvz kernel: usb 1-1: configuration #1 chosen from 1 choice

On regarde coté USB: c’est OK

[root@openvz ~]# lsusb
Bus 001 Device 003: ID 04b8:010f Seiko Epson Corp. Perfection 1250
Bus 001 Device 001: ID 0000:0000
Bus 001 Device 002: ID 04b8:0005 Seiko Epson Corp. Stylus D88+

Maintenant on installe les logiciels sur le serveur.

[root@openvz ~]# yum install sane-backends

Installing     : libieee1284                                       [1/8]
Installing     : net-snmp-libs                                     [2/8]
Installing     : hpijs                                             [3/8]
Installing     : libexif                                           [4/8]
Installing     : gphoto2                                           [5/8]
Installing     : libsane-hpaio                                     [6/8]
Installing     : sane-backends                                     [7/8]
Installing     : sane-backends-libs                                [8/8]

On teste si tout est bien reconnu: OK

[root@openvz ~]# scanimage -L
device `plustek:libusb:001:003′ is a Epson Perfection 1250/Photo USB flatbed scanner

On rentre un peu dans la config: on autorise les PC du réseau local

[root@openvz ~]# vi /etc/sane.d/saned.conf
192.168.0.0/24

Quelques vérifications, le port qui sera utilisé, très utile pour les PC clients.

[root@openvz ~]# cat /etc/services| grep sane
sane-port    6566/tcp            # SANE Control Port
sane-port    6566/udp            # SANE Control Port

On ajoute le service dans xinetd.

[root@openvz ~]# vi /etc/xinetd.d/sane-port
service sane-port
{
id              = saned-stream
socket_type     = stream
server          = /usr/sbin/saned
protocol        = tcp
user            = root
wait            = no
}

Ici, c’est le chemin de l’exécutable.

[root@openvz ~]# ls -la /usr/sbin/saned
-rwxr-xr-x 1 root root 48224 avr  3  2007 /usr/sbin/saned

Un petit redémarrage d’xinetd pour prendre tout cela en compte

[root@openvz ~]# /etc/init.d/xinetd restart
Arrêt de xinetd :                                          [  OK  ]
Démarrage de xinetd :                                      [  OK  ]

Ajout sur le client de l’adresse du serveur de scanner, pour info le client linux est une ubuntu 9.04.

Ajout au niveau du client
vi /etc/sane.d/net.conf
192.168.0.253 # adresse IP du serveur

test à partir d’un invité: 192.168.0.1

mba@ubuntu:~$ scanimage -L
device `net:192.168.0.253:plustek:libusb:001:003′ is a Epson Perfection 1250/Photo USB flatbed scanner

C’est tout bon.

Le plus important l’utiliser:

Test à partir du serveur: c’est OK.
scanimage -d plustek:libusb:001:004 –format tiff -l 0 -t 0 -x 215 -y 297 > outfile.tiff

Test à partir du client linux.
avec xsane: Ok

Test à partir de windows
Pour les postes Windows, il faudra installer un soft disponible sur ce site.
http://sanetwain.ozuzo.net
http://sanetwain.ozuzo.net/sanetwain127.zip

Conclusion: Le scan fonctionne parfaitement au niveau des clients Linux et Windows. Un petit souci, une certaine lenteur au démarrage, peut-être du fait que le scanner est raccordé sur un prise USB 1.1. Affaire à suivre.

Rip d’un DVD sur le disque dur

Rappel légal : la copie de DVD avec cassure de la protection CSS est illégale en France, toutefois on entre en contradiction avec le droit à la copie privée. Dans tous les cas ne faites pas de copies illégales de DVD.

Copie partie article: http://www.linuxpedia.fr/doku.php/avidemux/avidemux_copie_et_encodade_d_un_dvd

A l’heure actuelle la façon la plus simple de ripper un DVD c’est à dire de copier les fichiers VOBS sur le disque dur n’est pas l’interface graphique mais la ligne de commande.
On utilisera le programme dvdbackup qui se lance de la façon suivante dans une console (terminal)

dvdbackup -i /dev/cdrom -F -o /home/nom_du_user/

Deux options peuvent nous intéresser -F pour prendre le titre principal c’est à dire le film, -M pour prendre l’intégralité du DVD. Le DVD est copié sous la forme de fichiers VOB qui contiennent à la fois la vidéo au format MPEG2 et le son au format AC3.

Extraire le son d’un fichier flv

Un petit truc bien utile, extraire le son d’une video flv.

Il faut avoir installé le paquet ffmpeg (fait sous hardy)

La ligne de commande:

ffmpeg -i video.flv -f mp3 -vn -acodec copy video.mp3

Quelques secondes et c’est prêt. Au passage la video faisait + de 21 Mo sans vraiment de video quelques titres uniquement, le son au final environ 11 Mo.

Lecture saccadée des vidéos H264 Ubuntu Hardy

Lecture très difficile des bandes annonces sur le site http://www.apple.com/trailers/

Fichiers: .mov

Vidéo: 848 x 352, H.264 / AVC, 30 images par seconde

Audio: MPEG-4 AAC audio, Stéréo, 48000 Hz

Il y avait toutes les 10 secondes le message: remplissage du tampon avec totem. Après installation du paquet totem-xine tout est rentré dans l’ordre.

installation d’une webcam logitech QuickCam Messenger sous linux – MAJ

Nouveau: 28/12/2005, Une toute nouvelle version des drivers pour la webcam QuickCam Messenger vient de sortir qc-usb-messenger-0.9.tar.gz (2005-11-21)
A vos mises à jour…..

Le but est de réaliser du streaming live du type vidéo surveillance avec un minimum de coût.
Pour cela pas besoin d’utiliser des logiciels honéreux sous windows.
L’installation se fera sous Linux (Debian Sarge), le streaming se fera avec CamServ le PC
utilisé est un Pentium 2 et pour la visualisation VLC.

Les pilotes linux n’étant pas présents sur le Cdrom livré avec la webcam. Il faut aller les récupérer sur le net.
Voici le lien que j’ai trouvé: http://home.mag.cx/messenger/
J’ai pris uniquement le pilote USB: qc-usb-messenger-0.8.tar.gz (2005-01-04)

1) – installation des pilotes pour QuickCam Messenger

Le noyau linux par défaut sous Debian Sarge étant le 2.6.8, Il faut prévoir d’installer les headers pour ce kernel.
un apt-get install kernel-headers-2.6.8-2 devrait suffire.

Ensuite ll suffit de lancer le script : ./quickcam.sh
Le programme d’installation va faire les vérifications nécessaires (PS: l’installation ne devra pas se faire sous root)

./quickcam.sh
/usr/bin/whoami
/bin/su
/bin/ls
/bin/cat
/usr/bin/gcc
/usr/bin/gcc
/usr/bin/make
/bin/grep
/bin/egrep
/usr/bin/awk
/bin/sed
/usr/bin/tail
/usr/bin/head
/usr/bin/install
/usr/bin/ld
/bin/uname
/usr/bin/tr
/usr/bin/xawtv
/usr/bin/X11/xdpyinfo
/bin/dmesg
/usr/bin/wc
/bin/readlink
gcc version: gcc version 3.3.5 (Debian 1:3.3.5-13)….

S’il manque des programmes, il suffit d’arrêter le script avec CTRL+C et de les installer (apt-get …)

Il faudra à plusieurs reprises saisir le mot de passe de root.
Le script va compiler et installer le pilote pour la webcam
Tout se passe normalement sans problème, il suffit de taper « return » ou « Entrée »

2) – installation du logiciel de streaming Camserv.

Encore plus simple, en root cette fois-ci, apt-get install camserv

3) – Le résultat.

Par défaut camserv écoute sur le port 9192.
Pour visualiser le résultat, il suffit d’utiliser un autre logiciel libre. J’ai choisi VLC http://www.videolan.org/vlc/

Le résultat est très bon, les mouvements sont un peu saccadés mais je pense que cela vient du port USB1 du pentium 2.
Pour une visualisation via le net, il faudra forwarder le port 9192 du routeur vers la machine de streaming.

Dans mon cas, le résultat est bon, mais par contre ma connexion internet en prend un coup.
Il faut pouvoir bénéficier du débit max, me semble t’il.

Le fichier de conf peut certainement être optimisé: /etc/camserv/camserv.cfg

Voila c’est fini, le tout n’aura couté que 40 euros environ pour la webcam, le P2 peut être de la récup.

Une petite capture d’écran.