Archives de catégorie : Shell

Installer et gérer WordPress en ligne de commande avec wp-cli

Rien de plus facile que de gérer les installations et mises à jour de WordPress en ligne de commande avec wp-cli

Pour l’installation et la documentation de l’outil c’est icihttps://wp-cli.org/fr/

Une documentation très bien faitehttps://www.hostinger.fr/tutoriels/wp-cli/

Voici quelques exemples

Installer les fichiers de WordPress avec la langue fr_FR
wp core download --locale=fr_FR

Créer le fichier de config wp-config.php avec les paramètres de la base de données

wp config create --dbname="my_bdd_wp" --dbuser="my_pass_wp" --dbpass="my_pass_wp" --dbhost="my_host_wp"

L’installation proprement dite de WordPress, création des tables …..
wp core install --url="url_wordpress" --title="Le titre de mon site WordPress" --admin_user="my_user_admin_wp" --admin_password="my_admin_password_wp" --admin_email="my_email_admin_wp"

Pour lister les plugins
wp plugin list

Pour lister les thèmes
wp theme list

etc…..

Pour avoir de l’aide sur la commande
wp help ....

Un exemple, modifier le mot de passe de l’administrateur
wp user list
wp user update "login_de_admin" --user_pass=nouveau_mot_de_passe

Couper une image iso en plusieurs fichiers

Si vous êtes en FAT 32 et que vous devez copie une image iso de plus de 4Go, if faut couper le ficher en plusieurs morceaux, à faire avec dd.

dd if=fichier_sup_4G.iso of=fic1 bs=1G count=2

dd if=fichier_sup_4G.iso of=fic2 bs=1G skip=2

Ceci va créer 2 fichiers de 2Go environ

Pour les remettre en un seul fichier:

cat fic1 fic2 > nouveau_fic_4G.iso

Extraire le son d’un fichier flv

Un petit truc bien utile, extraire le son d’une video flv.

Il faut avoir installé le paquet ffmpeg (fait sous hardy)

La ligne de commande:

ffmpeg -i video.flv -f mp3 -vn -acodec copy video.mp3

Quelques secondes et c’est prêt. Au passage la video faisait + de 21 Mo sans vraiment de video quelques titres uniquement, le son au final environ 11 Mo.

TimeOut SSH client

Pour rester connecté en SSH, à ajouter dans le fichier /etc/ssh/ssh_config

ServerAliveInterval 60

Cela permet de dire au serveur distant que l’on est toujours là toute des 60s.

Se connecter à plesk via tunnel SSH

Plesk est une interface de gestion et d’administration de serveur web, existe sous linux, windows. Cette interface se retrouve chez la plupart des hébergeurs. La gestion se fait via interface web, elle est multi-niveau. Par défaut plesk utilise le port 8443, si celui-ci est fermé ou que par mesure de sécurite vous ne souhaitez pas l’ouvrir, vous pouvez utiliser le principe du tunel ssh.

ex:

ssh -L 18443:127.0.0.1:8443 -l login xxx.xxx.xxx.xxx

xxx.xxxx.xxx.xxx: représente l’adresse IP publique du serveur
18443 : port local (sans importance, on aurait pû en prendre un autre, au dela de 1024)
-l login : il faut posséder un accès ssh au server distant
127.0.0.1 adresse IP locale du serveur distant

Pour se connecter à plesk, avec votre navigateur préféré :
https://localhost:18443

Une copie d’écran:

Remplacer une chaine de caractères en Perl

Quoi de plus simple de remplacer en Perl une chaine de caractères dans un fichier, le tout est de s’en souvenir.

Fichier d’origine:

chaine1
chaine2
chaine3

>> On veut changer chaine1 en mot1 directement dans le fichier, sans sauvegarde.

perl -pi -e 's/chaine1/mot1/g' fic.txt

>> Pour garder une sauvegarde du fichier d’origine.

perl -pi.back -e 's/chaine2/mot2/g' fic.txt

cat fic.txt.back (fichier sauvegardé avant modif)
mot1
chaine2
chaine3
cat fic.txt (fichier modifié)
mot1
mot2
chaine3

IpTables par l’exemple

Copie de l’article: http://www.lea-linux.org/cached/index/Reseau-secu-iptables.html

Introduction

Cet article présente de façon pratique la mise en place d’un firewall / proxy sur une machine GNU/Linux tournant avec un noyau 2.4 (au moins).
Pour des informations plus théoriques sur les firewall/proxies, vous pouvez lire l’article firewall.

Continuer la lecture

Rediriger dans un sous-répertoire un nom de domaine avec .htaccess

Ceci est un exemple de redirection dans un répertoire en fonction du nom de domaine avec l’url rewriting par l’intermédiaire d’un fichier .htaccess.

RewriteEngine on
RewriteBase /
RewriteCond %{HTTP_HOST} ^((www).)?domaine1.tld$ [NC]
RewriteRule ^$ /rep1/ [L,R=301]
RewriteCond %{HTTP_HOST} ^((www).)?domaine2.tld$ [NC]
RewriteRule ^$ /rep2/ [L,R=301]

Il faudra bien sûr remplacer domaine1.tld et domaine2.tld par les vrais noms de domaine.

L’exemple tient compte du nom de domaine avec ou sans les www.

Ouvrir une session ssh par échange de clé

Lorsque l’on possède de nombreuses machines linux, il est parfois fastidieux de devoir saisir le mot de passe à chaque fois pour se connecter en SSH. Pour éviter celà il suffit d’installer la clé SSH publique du client sur le serveur. Cela est encore plus vrai, s’il s’agit de connexion automatique par une machine de backup qui va récupérer les données d’un serveur pour les copier sur un serveur de backup.

La procédure:

Génération de la clé ssh sur le client

backuppc@backuppc:~$ ssh-keygen -t rsa

Transfert de la clé SSH sur le serveur

backuppc@backuppc:~$ ssh-copy-id -i .ssh/id_rsa.pub root@192.168.0.143

Nota: Sous ubuntu, il suffit de taper: ssh-copy-id root@192.168.0.143

Le serveur demande le mot de passe et installe la clé ssh dans le fichier .ssh/authorized_keys2

Pour vérifier que tout s’est bien passé, il suffit de taper ssh -l root 192.168.0.143, si le système demande le mot de passe c’est pas bon.

Il est possible de raccourcir encore la connexion en créant un alias dans le .bashrc

ex: alias srv1=’ssh -l root 192.168.0.143′

Il suffira après avoir valider la modif par « . .bashrc » de taper srv1 c’est tout.